Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

The Rationale for Neonatal Hearing Screening

 
Auteur(s) Andrée Durieux-Smith, PhD
JoAnne Whittingham, MSc
Volume 24
Nombre 2
Année 2000
Page(s) 59-67
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés hearing
loss
children
newborn
screening
child
Abrégé The object of this study was two-fold. First, the route to diagnosis of hearing loss and at-risk for hearing loss status was determined for 613 children with documented history of hearing aid use. The second objective was to document the age of diagnosis of hearing loss and of hearing aid fitting in these children. The results indicated that 9.8% (n=60) had been screened in infancy with auditory brainstem response subsequent to discharge from a neonatal intensive care nursery, while the remaining 90.2% (n=553) were referred by their physician. Fifty-seven percent of the infants had no risk factor for hearing loss in their history. The average age of diagnosis for children who were screened was 5.7 months and over 2.8 years for the children who were referred. Similar trends were found for the age of hearing aid fitting.



La présente étude vise deux objectifs. D'une part, elle retrace comment le diagnostic de surdité est survenu et l'état de risque chez 613 enfants porteurs de prothèses auditives. D'autre part, elle cherche à recenser l'âge auquel le diagnostic de surdité a été posé et l'âge auquel ces enfants ont commencé à porter un appareil auditif. Les résultats indiquent que 9,8 % (n=60) d'entre eux ont fait l'objet d'un test de dépistage en très bas âge avec la méthode des potentiels évoqués auditifs après être sortis d'une unité néonatale de soins intensifs, tandis que 90,2 % (n=553) ont été référés par leur médecin. Quelque 57% des bébés n'avaient aucun facteur de risque de surdité. Les enfants qui ont reçu un test de dépistage avainet en moyenne 5, 7 mois et ceux qui ont été référés avaient avaint 2, 8 ans. L'âge à l'appareillage reflête la même tendance.
ID 53
Lien https://cjslpa.ca/files/2000_JSLPA_Vol_24/No_02_33-92/Durieux-Smith_Whittingham_JSLPA_2000.pdf
 

La RCOA est une revue en accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont disponibles sur Internet dès leur publication, et ce, pour tous les utilisateurs. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, rechercher ou fournir le lien vers le contenu intégral des articles, ou encore, à utiliser les articles à toutes autres fins légales.

La RCOA ne charge aucun frais pour le traitement ou la publication des manuscrits.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient les droits d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de la parution et numéro des pages), mais sans laisser entendre que OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser les documents à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.