Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Comparison of Perceptual and Acoustic Analyses of Two Infants' Phonetic Ability

 
Auteur(s) Susan Rvachew, MSc
Elzbieta B Slawinski, PhD
Megan Williams, MSc
Carol Green, MSc
Volume 19
Nombre 2
Année 1995
Page(s) 77-88
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés prelinguistic
speech
development
babbling
infant
Abrégé This paper describes the early speech development of two normally developing infants during the period six through 18 months of age, one of whom suffered chronic otitis media with effusion during the first year of life. Four different methods of phonetic and acoustic analysis of speech were used. The infraphonological (Oller, 1986) and vowel formant analyses proved most sensitive to differences in speech development for the two boys. The babbling level analysis (Stoel-Gammon, 1989) was quite sensitive to differences in phonetic development when the subjects were 15 and 18 months old, but may not be appropriate for younger infants. The phonetic contrast estimators (Bauer, 1988) appear to be a useful research tool but did not yield results that varied with the subjects' developing language abilities in this study.
ID 233
Lien http://cjslpa.ca/files/1995_JSLPA_Vol_19/No_02_75-140/Rvachew_Slawinski_Williams_Green_JSLPA_1995.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue en accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont disponibles sur Internet dès leur publication, et ce, pour tous les utilisateurs. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, rechercher ou fournir le lien vers le contenu intégral des articles, ou encore, à utiliser les articles à toutes autres fins légales.

La RCOA ne charge aucun frais pour le traitement ou la publication des manuscrits.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient les droits d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de la parution et numéro des pages), mais sans laisser entendre que OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser les documents à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.