Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

The Collateral Eff ects of PECS Training on Speech Development in Children with Autism

 
Auteur(s) Lynn Carson
Taslim Moosa
Julie Theurer
Janis Oram Cardy
Volume 36
Nombre 3
Année 2012
Page(s) 182-195
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés AUTISM
PICTURES
EXCHANGE
COMMUNICATION
SYSTEM
SPEECH
Abrégé Research suggests that 25 to 61% of children with autism will use little or no functional speech to communicate. For these children, many speech-language pathologists will teach the use of the Picture Exchange Communication System (PECS). Studies have reported some children go on to develop functional speech after using PECS. What remains unclear is (i) which children will begin to use functional verbal abilities, and (ii) why this occurs for some and not others. The purposes of this study were to: (a) measure changes in speech production in children with autism after PECS use, and (b) explore whether these changes could be related to children’s pre-intervention characteristics, including adaptive functioning, symbolic representation, motor imitation and receptive and expressive language skills. Three male children with autism spectrum disorder aged 2–3 years participated in this study, which followed a single-subject, changing-criterion design. At study outset, speech skills and pre-intervention characteristics were assessed. Parents were then trained to use PECS with their child during weekly clinic and home visits across a five-month period. Speech production data were collected during monthly probes and at post-intervention, then analyzed and compared to pre-intervention characteristics. Results showed changes to speech occurred for Participants 1 and 3. Comparison of pre-intervention characteristics revealed imitation as the only skill area that was different between children, with Participant 3 demonstrating higher motor and verbal imitation scores. These preliminary results suggest that stronger imitation skills may increase the likelihood that a child with autism will develop functional speech after PECS use.

La recherche suggère que de 25 à 61 % des enfants atteints d’autisme utiliseront peu ou pas de langage fonctionnel pour communiquer. De nombreux orthophonistes vont enseigner à ces enfants l’usage du PECS (Picture Exchange Communication System - système de communication par échange d’images). Des études ont rapporté qu’après avoir utilisé le PECS certains enfants continuent à développer un langage fonctionnel. Ce qui reste incertain, c’est (i) de savoir quels enfants commenceront à utiliser des habiletés verbales fonctionnelles et (ii) pourquoi cela se produit-il chez certains et pas chez d’autres. Les buts de cette étude étaient : (a) de mesurer les changements dans la production du langage, chez les enfants atteints d’autisme, après l’utilisation du PECS et (b) d’explorer pour savoir si ces changements pourraient être reliés aux caractéristiques de l’enfant préalables à l’intervention, notamment, le fonctionnement adaptatif, la représentation symbolique, l’imitation motrice et les compétences linguistiques réceptives et expressives. Trois garçons de 2 à 3 ans atteints du trouble du spectre de l’autisme ont participé à cette étude ayant un plan à sujet unique et à critères changeants. Au départ de l’étude, les compétences langagières et les caractéristiques pré-intervention furent évaluées. Les parents furent ensuite formés pour utiliser le PECS avec leur enfant pendant des visites hebdomadaires en clinique et à la maison réparties sur une période de cinq mois. Les données de production de langage furent recueillies à chaque mois et après l’intervention, puis analysées et comparées aux caractéristiques pré-intervention. Les résultats ont montré que des changements s’étaient produits pour les participants 1 et 3. Les comparaisons des caractéristiques pré-intervention ont révélé l’imitation comme étant le seul domaine de compétences qui différait d’un enfant à l’autre, le participant 3 démontrant des pointages plus élevés pour la motricité et l’imitation verbale. Ces résultats préliminaires suggèrent que des compétences plus fortes en imitation peuvent augmenter la probabilité qu’un enfant atteint d’autisme puisse développer un langage fonctionnel après usage du PECS.
ID 1104
Lien http://cjslpa.ca/files/2012_CJSLPA_Vol_36/No_03_176_263/Carson_Moosa_Theurer_Cardy_CJSLPA.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.