Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Évaluation par écran tactile du vocabulaire d’enfants présentant un risque élevé d’avoir un trouble de la parole et du langage

 
Auteur(s) Rachel Hahn Arkenberg
Sharon Christ
Amanda Seidl
Volume 45
Nombre 3
Année 2021
Page(s) 157-165
Langue Anglais
Catégorie Note de recherche
Mots-clés Assessment
Development
Touch-screen
Early intervention
Language
Abrégé Early identification of speech and language disorders is a priority for the field of speech-language
pathology. The Computerized Comprehension Task is a promising tool for early assessment of
language, because it preferentially taps strong word-referent associations (Friend & Keplinger, 2003),
but its concurrent and predictive validity have not been examined in infants at high risk for speech and
language disorders. We present preliminary findings related to using this tool with high-risk infants. We
recruited 11 high-risk infants (having two or more risk factors) and 11 matched peers (14–24 months)
to complete tests of speech and language at two time points, 6 months apart. Performance on the
Computerized Comprehension Task was significantly correlated with standardized language measures
for all infants. A mixed-effects model with corrections for small sample size and missing data revealed
that the Computerized Comprehension Task and a more standard comprehension assessment were
statistically significantly associated with expressive language outcomes 6 months post-baseline. This
study provides preliminary data that the Computerized Comprehension Task could be a useful tool for
early assessment of high-risk children and warrants further investigation in this population.

L’identification précoce des troubles de la parole et du langage est une priorité en orthophonie. La Computerized Comprehension Task tâche de compréhension informatisée est un outil prometteur pour l’évaluation du langage en bas-âge, car elle cible les associations mot-référent qui sont fortes (Friend et Keplinger, 2003). Cependant, les validités concordante et prédictive de cet outil n’ont pas encore été examinées chez les enfants présentant un risque élevé d’avoir un trouble de la parole et du langage. Cet article présente les résultats préliminaires suivant l’utilisant de cet outil auprès d’enfants présentant un tel risque. Nous avons recruté 11 enfants âgés de 14 à 24 mois présentant un risque élevé d’avoir un trouble de la parole et du langage (présence d’au moins deux facteurs de risque) et 11 enfants à faible risque qui ont été appariés sur l’âge et sur le niveau d’éducation de la mère. La parole et le langage de ces enfants ont été évalués à deux reprises (les deux évaluations étaient espacées par une période de six mois). Les performances de tous les enfants à la Computerized Comprehension Task étaient fortement corrélées à celles des mesures standardisées du langage. Les résultats d’un modèle mixte (corrigé pour la petite taille de l’échantillon et les données manquantes) révèlent une association significative entre les scores obtenus à la Computerized Comprehension Task et à une évaluation standardisée de la compréhension lors de l’évaluation initiale et le score obtenu à une mesure de langage expressif six mois plus tard. Les données préliminaires de cette étude suggèrent que la Computerized Comprehension Task pourrait être un outil utile pour l’évaluation de jeunes enfants présentant un risque élevé d’avoir un trouble de la parole et du langage et que des études plus approfondies auprès de cette population seraient justifiées.
ID 1281
Lien https://cjslpa.ca/files/2021_CJSLPA_Vol_45/No_3/CJSLPA_Vol_45_No_2_2021_1224.pdf
 

La RCOA est une revue en accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont disponibles sur Internet dès leur publication, et ce, pour tous les utilisateurs. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, rechercher ou fournir le lien vers le contenu intégral des articles, ou encore, à utiliser les articles à toutes autres fins légales.

La RCOA ne charge aucun frais pour le traitement ou la publication des manuscrits.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient les droits d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de la parution et numéro des pages), mais sans laisser entendre que OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser les documents à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.