Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Being Outside of the Box: Audiology in Northern Québec / Être hors des sentiers battus : l’audiologie dans le Nord du Québec

 
Auteur(s) Hannah Ayukawa
Andrea Makiuk Roy
Volume 38
Nombre 2
Année 2014
Page(s) 218-23
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés Inuit
otitis
media
hearing
loss
Nunavik
Abrégé The Inuit of today have a very high prevelance of hearing loss due mainly to otitis media and noise exposure. In Nunavik, (Northern Quebec, Canada) for more than twenty-five years, there has been a specialised audiology program which incorporates Inuit hearing specialists. We describe the extent of the hearing problems, some solutions adapted to the north, and the training and role of the Inuit hearing specialists.

Les Inuit ont aujourd’hui un taux élevé de prévalence de perte auditive due principalement à l’otite et à l’exposition aux médias et au bruit. Au Nunavik, (Nord du Québec, Canada), pendant plus de vingt-cinq ans, il y a eu un programme spécialisé en audiologie qui fait place à des spécialistes de l’ouïe qui sont Inuit eux-mêmes. Nous décrivons la portée des problèmes auditifs, quelques solutions adaptées au nord et la formation et le rôle des spécialistes audiologistes Inuit.
ID 1152
Lien http://cjslpa.ca/files/2014_CJSLPA_Vol_38/No_02/CJSLPA_Summer_2014_Vol_38_No_2_Paper_6_Ayukawa_Roy.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.