Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie

Formal Caregivers’ Perceptions of Effective Communication Strategies while Assisting Residents with Alzheimer’s Disease During Activities of Daily Living

 
Auteur(s) Rozanne Wilson, Editor
Elizabeth Rochon
Carol Leonard
Alex Mihailidis
Volume 36
Nombre 4
Année 2012
Page(s) 314-331
Langue Anglais
Catégorie
Mots-clés ALZHEIMER’S
DISEASE
FORMAL
CAREGIVERS
PERCEPTIONS
COMMUNICATION
STRATEGIES
Abrégé This article describes caregivers’ perceptions of communication strategies that are useful in their care practice when assisting individuals with moderate and severe Alzheimer’s disease (AD) during the completion of activities of daily living (ADLs). A total of 10 formal caregivers participated in one-hour semi-structured focus group interviews (FGIs) conducted at two different long-term care (LTC) locations (n = 5 at each location). To identify the strategies caregivers perceived to be effective, content analysis was the primary method used to examine the FGI data. Particular attention was given to identifying the frequency and extensiveness in which caregivers made reference to communication strategies during the FGIs. Caregivers discussed a total of 33 strategies that they perceived to be useful when assisting residents with moderate and severe AD during the completion of ADLs. The majority of the communication strategies discussed (64%) were task-focused and the most frequently mentioned strategies included the use of negotiation and explaining one’s actions to the resident. Greeting the resident was the most frequently discussed social strategy. In addition, two emergent themes containing a total of 12 strategies were identified, with the most frequently mentioned being establishing eye contact, familiarity with the resident, and postponing the task. Caregivers’ perceived use of communication strategies indicates that person-centred dementia care is a central aspect to facilitating the completion of ADLs.

Cet article décrit les perceptions qu’ont les soignants des stratégies de communication utiles dans leur pratique de soins lorsqu’ils assistent des personnes modérément et sévèrement atteintes de la maladie d’Alzheimer au cours des activités de vie quotidienne. Un total de dix soignants a participé à des entrevues semi-structurées de groupes de discussion d’une heure tenues à deux centres de soins de longue durée (n=5 à chaque endroit). Pour identifier les stratégies que les soignants percevaient comme efficaces, on a privilégié l’analyse de contenu pour examiner les données recueillies lors des entrevues. On a porté une attention particulière à l’identification de la fréquence et de l’étendue des références faites par les soignants aux stratégies de communication pendant les entrevues. Les soignants ont discuté un total de 33 stratégies qu’ils percevaient utiles dans leurs interactions avec des résidents modérément et sévèrement atteints de la maladie d’Alzheimer pendant le déroulement d’activités de vie quotidienne. La majorité des stratégies de communication discutées (64 %) ont été soumises aux groupes de discussion et les plus fréquemment mentionnées comprenaient l’utilisation de la négociation et de l’explication des actions posées aux résidents. La salutation adressée au résident était la stratégie sociale la plus fréquemment discutée. En plus, deux thèmes émergents contenant un total de 12 stratégies ont été identifiés ; les plus fréquemment mentionnées sont l’établissement d’un contact visuel, la familiarité avec le résident ou la résidente et la remise de la tâche à plus tard. L’utilisation des stratégies de communication par le soignant indique que les soins axés sur la personne dans les cas de démence sont un aspect central menant au bon déroulement des activités de vie quotidienne.
ID 1116
Lien http://cjslpa.ca/files/2012_CJSLPA_Vol_36/No_04_264_355/Wilson-Rochon-Leonard-Mihailidis_CJSLPA.pdf
 
Share |

La RCOA est une revue à accès libre, ce qui signifie que tous les articles sont accessibles sur Internet à tous les utilisateurs dès la publication. Les utilisateurs sont autorisés à lire, télécharger, copier, distribuer, imprimer, interroger ou référencer le contenu intégral des articles, ou à utiliser ce contenu à toutes autres fins licites.

La RCOA n’impose aucuns frais d’édition ou de traitement aux auteurs.

C’est l’Orthophonie et Audiologie Canada (OAC) qui détient le droit d’auteur de la Revue canadienne d’orthophonie et d’audiologie. Il faut mentionner la source (OAC, nom de la publication, titre de l’article, numéro du volume, numéro de parution et nombre de pages), mais sans laisser entendre que l’OAC vous approuve ou approuve l’utilisation que vous faites du texte. Il est interdit d’utiliser le document à des fins commerciales. Il est interdit de modifier, transformer ou développer le texte.